The Pool Bar / 2016

Depuis l’Antiquité, les collectionneurs et les artistes apprécient le reflet des sculptures dans un bassin. L’eau duplique l’oeuvre en une image instable. Le spectateur peut ainsi prendre le temps de contempler les différents effets qui apparaissent avec les variations du climat et de l’environnement. Le marbre n’a pas besoin de beaucoup plus pour venir à la vie. Ce lien étrange entre sculpture et eau est encore inaltérable. C’est pourquoi, non sans humour et après avoir présenté le White Bar comme une exposition fantôme en janvier 2015, Samuel Gross propose The Pool Bar pour l’édition 2016 du salon.

panorama 360