La Biennale de Sculptures de Genève connaît sa première édition cet été, dans le majestueux Parc des Eaux-Vives. Elle fait suite à l’initiative d’artgenève de présenter des sculptures dans l’espace public, sur le Quai Wilson, pendant la foire et dans ce même parc à l’été 2016. Il s’agit, pour la scène artistique de Genève, de proposer une seconde date à inscrire dans le calendrier international des manifestations d’art contemporain et, pour le public, d’une offre gratuite pendant la période estivale.

L’exposition est conçue comme un parcours, une invitation à la promenade dans le Parc, pour découvrir des productions artistiques contemporaines. Celles-ci ont été disposées comme autant de rencontres offertes au promeneur, soit en dialogue avec le paysage soit en contraste avec celui-ci, par l’irruption de thématiques urbaines. On y découvre en effet aussi bien un champignon géant et un arbre foudroyé en bronze, que des cabines téléphoniques détournées de leur fonction et une soucoupe volante… 14 œuvres viennent ainsi habiter, le temps d’un été, les allées et les prés, les bosquets et les clairières d’un parc paysagé cher aux Genevois.es.

Le comité d’organisation de l’exposition a souhaité que la manifestation ait une dimension institutionnelle et publique différente des prémisses qui ont conduit à son émergence. Ainsi, plusieurs œuvres proviennent de collections publiques et plusieurs projets ont fait l’objet d’une production spécifique. En outre, des performances viennent animer la manifestation dans sa durée et proposer des formes qui ont plus à voir avec l’éphémère que la sculpture monumentale. Enfin, un programme de médiation est proposé pour le public qui souhaite approfondir les découvertes qu’il aura faites sur son parcours.

Bonne visite !

Lionel Bovier
Directeur du MAMCO et commissaire de la Biennale 2018

Brochure de l’exposition