intersubjectivity: vol. 1: language and misunderstanding
édité par lou cantor et abraham adams
 

Cette collection d’essais, ouverte par Intersubjectivity Vol. 1: Language and Misunderstanding, poursuit le projet de Turning Inward, à savoir une étude de l’épistémologie des relations au sein de l’art contemporain et de ses devenirs hybrides. Alors que Turning Inward se préoccupait de la logique spatiale des discours globalisés ainsi que de la rupture des distinctions au sein de l’art, de l’urbanisme et de la philosophie, Language and Misunderstanding s’intéressera plutôt à la logique temporelle du discours dans un champ étendu. En tant que tel, le volume sera centré sur la relation entre les arts visuels et les pratiques d’écriture orientées vers l’incarnation du texte.

Les essais porteront une attention critique renouvelée à la poésie concrète, notamment certaines contributions dont la pertinence a été négligée. Ces dernières soulignent la présence du langage dans les arts visuels, et développent également des arguments pour une conception élargie de la concrétude. C’est-à-dire dans un sens qui dépasse les histoires d’expérimentation typographique, prenant en compte le contexte contemporain de la performance para-poétique. Le volume comprendra une sélection de textes rédigés par des écrivains contemporains expérimentaux et sera entamé par des essais à propos de la poésie conceptuelle et des problématiques qui lui sont inhérentes.