Turning Inward, livre publié par Sternberg Press / 2015
 

Le projet de publication se donne pour but de poursuivre la réflexion sur la thématique des Centres et Périphéries

Turning Inward comprend une sélection de textes écrits par des artistes, des critiques, et des curateurs internationaux qui tendent à renouveler les relations entre les centres et les périphéries dans les mondes de l’art contemporain. Dans un contexte de globalisation avancée, il est difficile de localiser géographiquement la distribution des réseaux de pouvoir et d’influence. Cependant, si nous détournons notre attention des relations géographiques – c’est-à-dire horizontales –, nous pouvons concevoir les centres et les périphéries comme un phénomène vertical. Ainsi, cette interprétation postule les centres et les périphéries comme un phénomène au sein duquel coexistent des constructions sociales, des généalogies et des formations épistémiques. C’est dans ce cadre que Turning Inward propose un éventail hétérogène de réflexions critiques à propos de l’art contemporain, ainsi que de ses modes de production, de distribution et de consommation. Dépassant la simple métaphore spatiale, les propos rassemblés dans cet ouvrage touchent à des champs aussi divers que l’histoire de l’art, la philosophie, l’économie, les études genres, l’urbanisme, le langage et l’éducation. 

L'ouvrage est édité par Lou Cantor & Clemens Jahn
La publication compte la participation de John Beeson, Svetlana Boym, Marta Dziewańska, Philipp Ekardt, Felix Ensslin, Orit Gat, David Joselit, William Kherbek, John Miller, Reza Negarestani, Matteo Pasquinelli et Dieter Roelstraete.